#blog

1269 Vues(s)

Le hors-saison, une réelle opportunité pour les acteurs du tourisme.

11 janvier 2019
cover-hors-saison

Pendant longtemps, le tourisme était synonyme de “grandes vacances”. Les Français et plus largement les Européens profitaient de leurs congés en été, sur la période de juillet / août.

 

Cinquième semaine de congés payés, 35 heures, RTT, le temps du loisir côtoyait le temps du travail.

 

 

Le calendrier scolaire a alors très longtemps rythmé le temps des vacances (et c’est encore le cas), mais n’y a-t-il pas plus de diversité dans les typologies de vacanciers ? En effet, les séniors et les millennials changent la donne. Sans enfants, sans contraintes ils impactent le secteur du tourisme : déplacements hors-saison, séjours plus courts (< 4 nuités) et répétés plus souvent, demandes et attentes différentes.

 

 

Nouvelles envies, nouvelles offres

 

Une randonnée dans les couleurs brûlantes de l’automne, l’air frais iodé en plein mois de janvier, des activités culturelles lors de city break, autant d’exemples loin de la transhumance estivale.

 

De plus en plus de Français choisissent de voyager différemment, de voyager en dehors des périodes balisées par les vacances scolaires. Ils profitent alors de prix plus attractifs, de lieux moins fréquentés, d’expériences insolites.

 

Pour les acteurs du tourisme, si les ailes de saison permettent d’étaler les périodes fastes, le hors-saison devient une réelle opportunité économique. Certains redoublent alors d’effort et de créativité pour toucher de nouvelles cibles tout au long de l’année.

 

L’amplification des nouveaux temps libres et les nouvelles attentes des touristes (durable, slow, vert, etc.) modifient alors les courbes de fréquentation.

 

Les week-end et courts séjours se développent

 

Les courts séjours sont populaires et les Français partent plus fréquemment (2,3 séjours en 2016, 2,7 en 2017). Sans pour autant bouder les longs séjours, les breaks, et weekends prolongés plaisent. 8 personnes sur 10 en France ont effectué au moins un court séjour de moins de 3 nuits, lors des 12 derniers mois selon une étude Kantar TNS.

 

Après une rapide recherche sur Google, on peut observer l’ampleur du phénomène et la multiplication des offres touristiques.

 

SEO-sejours-courts

 

 

Promouvoir le hors-saison (ou les ailes) quand on est une destination touristique

 

La plage en hiver

 

Le Pays de Saint Jean de Monts a fait appel aux talentueux créateurs de contenus Tamara et Julien pour promouvoir leur territoire non pas en été quand la saison estivale bat son plein mais pendant l’été indien. “Un concentré de bonheurs simples”.

 

On y voit bien sûr de longues plages (non bondées) et surtout les activités ostréicoles, la joie des balades à vélo, le plaisir de courir. C’est humain, c’est authentique, c’est calme. C’est aussi ça les vacances.
 


 
 

Loire Atlantique Développement prend aussi le parti de promouvoir son ciel gris et la beauté de la mer en hiver dans une campagne social media et offline #RaconteMoiLaMerEnHiver

 

 

LA MAGIE DE LA PLAGE EN HIVER

 

C’est l’hiver et les flamants roses sont toujours là, plus colorés que jamais. Petits veinards,à Villeneuve-Lès-Maguelone, la nature vous a gâté. Petits veinards, en arrière-saison vous êtes seuls au monde : la mer immense, les étangs, les vignes et cette cathédrale romane incroyable, perdue au milieu du tableau.

Et si on a la flemme de faire la balade à pied, Marine vous propose de la faire à cheval. Guide et monitrice, elle connait le coin comme sa poche et si vous êtes sage, elle vous révélera quelques anecdotes savoureuses.

 

C’est ce que l’on peut lire sur le site de Montpellier Tourisme. Une ode au hors-saison.

 

Sur leur page Facebook, on peut voir proliférer ce visuel tel un marqueur de coolitude. Oui, l’hiver est aussi propice à la découverte et aux balades en plein air. Les terrasses peuvent même être occupées et la ville vivante.

 

montpellier-hiver

 
 
 
La montagne au printemps
 

Sur la page Facebook de France Montagnes, on peut voir de nombreuses publications ayant vocation à promouvoir une autre facette de la montagne : de l’art, des activités, des événements.

 

 

 

 
 
 

Valloire profite du hors-saison pour lancer des campagnes d’acquisition et valoriser son territoire d’une autre manière. La destination profite alors d’un calendrier moins chargé, de coûts de campagnes social media plus intéressants et d’une concurrence moindre. Cette fenêtre de communication est stratégique et synonyme de découverte et d’inspiration.

 

 

 

Un autre regard du territoire
 
Sur son site, la Norvège propose de nombreuses activités à faire avant la faste saison faisant alors la promotion de la quiétude ambiante.

 

Hors-saison-norvege

 

La Bourgogne est un vaste territoire. À l’automne, les vignes et la campagne prennent de toutes autres couleurs. C’est grandiose ! Depuis 2017, on peut vraiment voir passer les quatre saisons sur le compte Instagram de Bourgogne Tourisme. Elles sont chacunes mise en valeur.

 

automne-hiver-bourgogne-tourisme

printemps-ete-bourgogne-tourisme

 

Dans le top 9 des photos de l’année, regardez ce que l’on retrouve… Oui, l’automne semble avoir remporté la palme d’or.

 

bourgogne-tourisme-instagram

 

 

« Explorer l’île durant un break insulaire en hiver, c’est plus qu’une aventure, c’est un voyage à la découverte de soi. » Voilà ce que propose Jersey. La destination a construit les entrées de son site vers plus de contenus en mettant en avant des personas dans lesquels chacun peut se retrouver : « Le vagabond d’un weekend », « L’aventurier intrépide », « Le promeneur romantique », « Le voyageur spirituel ». En fonction du choix, de nombreux contenus sont disponibles pour vivre un vrai break inoubliable.

 

jersey-break-hiver

 

 

La micro-aventure a le vent en poupe

 

Pas besoin d’aller à l’autre bout du monde pour voyager. On suit depuis un moment les aventures de Chilowe et en octobre 2018 on a rencontré Ferdinand, un des fondateurs, aux Rencontres du etourisme à Pau. C’était cool de pouvoir échanger, de l’entendre parler de son projet et d’être convaincue que oui, l’aventure est partout et la nature propose plein de choses extraordinaires.

 

Voici un aperçu de micro-aventure avec cet article de blog : La petite maison dans le sable : 3 jours de surf, seuls au monde. Ça donne envie, non ?

 

micro-aventure-surf

 

On peut aussi allez faire un tour la page Facebook de WeVan. Regardez ce qu’on peut vivre à 2h de Paris en partant en road trip en Van.
 

 

Les voyageurs sont tous différents, aspirent chacun a des aventures et expériences hétérogènes, singulières. Alors oui, les incontournables et les périodes scolaires sont propices à faire tourner l’économie du tourisme mais chacun de ses acteurs peut aussi promouvoir les richesses de son territoire tout au long de l’année. C’est joli les feuilles rousses par terre, c’est agréable d’être enveloppé dans un gros manteau sous le froid, ça n’a pas de prix d’être seul en haut d’une montagne.

 

Le hors-saison a de beaux jours devant lui et les voyageurs sont déjà là, prêts à vivre l’aventure. À l’heure du sur-tourisme, il est aussi vecteur d’une meilleur gestion des flux et surtout des afflux de touristes.

 

Enfin, les destinations touristiques doivent se réinventer pour proposer des offres tout au long de l’année, une offre 4 saisons en somme. Cela impactera forcément le marché du travail et de ses saisonniers, l’utilisation des infrastructures en place, la politique d’attractivité, le développement économique de chaque région. Rien n’est impossible, ayons l’audace d’évoluer et de construire le futur du tourisme.

 

banniere-site-contact