#blog

1017 Vues(s)

L’outdoor et le tourisme, une stratégie gagnante ?

20 mai 2019
cover-article-tttf2019-outdoor

L’outdoor séduit de plus en plus les touristes. Travel to the Future vous explique pourquoi nous en avons fait une des thématiques principale de cette édition 2019 et pourquoi le plein air a encore de beaux jours devant lui.

Les activités extérieures, une tendance qui n’est pas si jeune ! L’outdoor a toujours existé. Parfois délaissé ou moins développé chez certaines tranches de la population, l’outdoor est composé d’une offre large que ce soit en tant que sport, parfois extrême ou en tant que loisirs.

 

Un peu d’histoire pour débuter

Les origines de l’outdoor nous ramènent aux naturalistes américains et notamment à John Muir. Mais on pourrait aussi s’en référer à Ansel Adams, le photographe ou Jack Kérouac à la recherche de la liberté.

En France, l’outdoor est devenu un sujet de politique publique dès l’après-guerre, se déployant en 3 phases.

outdoor-traveltothefuture

L’apparition

Entre 1936 et 1967, les activités outdoor se développent avec pour objectif unique la santé et les aspects de détente des citoyens. Trois grandes idées ressortent de cette période.

 

  • Celles de Léo Lagrange qui a pris plusieurs initiatives publiques qui vont transformer les pratiques de plein air : développement du camping, des séjours à la montagne, de l’alpinisme, du nautisme, sans oublier l’instauration de la « demi-journée de plein air » à l’école.

 

  • En 1946, le Conseil National de la résistance publie un rapport de sa commission “Plein air”. Ce rapport précise : « les activités de plein air relèvent, presque toujours simultanément, de trois catégories principales : “ le tourisme, les sports et la culture”. Quelques années plus tard, en 1950, a lieu une circulaire de base sur le plein air qui indique, “par les activités de plein air, il faut entendre toutes les activités telles que le ski, l’alpinisme, le kayak, la navigation à voile et le camping”. Alors, la circulaire fait appel à l’esprit d’aventure et de découverte et stipule que les activités développent chez les pratiquants de la volonté, de l’endurance et l’esprit de solidarité.

 

  • Les années passent, et entre 1962 et 1964, une commission apparaît et elle évoque que les activités de plein air sont “ génératrices d’emplois et peuvent contribuer de manière essentielle à la réanimation de certaines régions économiquement déshéritées”.

 

La conception

La seconde phase se passe entre 1968 et 1981, il faut plus particulièrement retenir une véritable interrogation au sujet de la conception du sport . Faire la différence entre activités physiques et activités sportives, est-elle cohérente? Entre développement du sport de haut niveau et développement du sport pour tous, faut-il une complémentarité ? Pour les différentes finalités du sport qu’elles soient éducatives, compétitive, récréative une question se pose donc : “faut-il une même philosophie d’action ministérielle pour le sport ?” Pour en conclure que durant cette période, la politique du plein air s’est progressivement fondue dans celle du sport pour tous.

 

Entre 1981 et 2004, il faut essentiellement retenir que les sports de nature poursuivent un développement fort, avec une implication des services et établissements de la jeunesse et des sports.

 

La reconnaissance

Enfin, entre 2004 et 2017  le terme « sports de nature » entre dans la loi avec un code du sport qui est mis en place entre 2006 et 2007. Cette loi a créé la notion d’ espaces, sites et itinéraires relatifs aux sports de nature. La loi confie aux conseils départementaux la possibilité de faire eux-même leur promotion et développement.

Pourquoi l’outdoor est l’une des grandes thématiques de Travel to the Future 2019 ?

 

On comptabilise, selon une étude datant de 2016, 34.5 millions de pratiquants de sport de nature soit 3 français sur 4. L’outdoor est une composante forte d’un tourisme en constante évolution. La pratique se démocratise depuis quelques années pour de multiples raisons.

 

Pour les acteurs du tourisme les activités outdoor représentent un levier important dans leur développement

 

Proposer de nouvelles activités touristiques va permettre à une destination d’amener sa clientèle vers de nouveaux espaces. En effet, l’outdoor permet de réguler et éviter les situations d’over tourisme de certains lieux grâce à une offre plus riche touchant de multiples cibles de voyageurs.

 

Afin de multiplier leurs offres, les destinations n’hésitent plus à profiter de tous les atouts de leur territoire. Elles proposent alors des activités vers de nouveaux sentiers, parcs, lacs, forêts. Par exemple : la Région Auvergne-Rhônes-Alpes a mis en place un dispositif qui se nomme “territoires d’excellence pleine nature” et n’a pas hésité à investir 10 millions d’euros pour développer une offre sportive, touristique ainsi que pour soutenir les aménagements, infrastructures et équipements pour les activités extérieures.

outdoor-traveltothefuture

Ensuite, les activités outdoor permettent aux acteurs de créer une demande, par exemple, pour les destinations plus prisées en période hivernale il est désormais possible d’élargir son marché durant la période estivale. En proposant des activités  telles que le ramping, le ski nautique et le kayak durant cette période, les acteurs du tourisme en montagne vont pouvoir gagner de nouveaux clients. La demande en termes d’activités outdoor ne cesse de croître, et la montagne a toutes les cartes en main pour proposer une offre large, attractive et adéquate.

 

Les activités extérieures s’inscrivent aussi dans une démarche plus éthique. L’objectif est de proposer aux clients une rencontre entre la nature et l’Homme. L’outdoor s’inscrit donc dans une démarche responsable qui permet à une destination d’améliorer son image. Par exemple : la ville d’Oslo est une ville exemplaire à la fois reconnue comme ville verte et responsable. La capitale propose un grand nombre d’activités de plein air. En effet, il est possible de découvrir la ville en kayak, faire de l’escalade au sein de l’Oslo Sommerpark l’un des parcs d’escalade les plus grands et les plus beaux de Scandinavie.

outdoor-traveltothefuture

 

Le voyageur est aujourd’hui en recherche constante d’accomplissement personnel

outdoor-traveltothefuture

L’authenticité des activités outdoor répond à des questions de quête du bonheur :  elles permettent dans un premier temps d’oublier son quotidien à travers la déconnexion.

 

Le dépaysement donne envie de se déconnecter des outils digitaux, le fait de changer les codes du quotidien permet de mieux se connaître voire même de se découvrir. Autant d’éléments que l’outdoor offre à qui veut bien sortir de sa zone de confort.

 

Enfin, les activités outdoor peuvent être pratiquées durant toutes les saisons et à proximité de chez soi. Les sports et loisirs en nature offrent donc la possibilité de découvrir son territoire sous de multiples facettes.

 

On vous propose d’en discuter le 5 juillet

 

  • “Road Trip, Van Life, Nature : envie d’évasion ?” Intervenant(e)s : WeVan (Augustin Bouyer) + Visit California (Véronique Amsellem) + Monsieur Aventure (Hugo Le Beller). Modération : Outside France (Roxane Guichard)

 

  • “Comment instagram a transformé le tourisme ?” Intervenant : Antonin Charbouillot.

 

  • “Activités outdoor, comment explorer différemment un territoire ?” Amélie Deloffre

Pour en savoir plus sur le programme et intervenants :

https://www.traveltothefuture.org/