#blog

814 Vues(s)

Into Days – Récap jour 2 – Tendences social media, sur-tourisme, découvertes

30 janvier 2019
intodays-recap

Les Into Days se déroulent les 29, 30 et 31 janvier à Cannes. Cet événement a pour ambition de rassembler les professionnels du tourisme afin de relever les défis de la transformation de ce secteur en pleine transformation. Le digital occupe d’ailleurs une place de choix et devient un levier stratégique pour imaginer demain. Les conférences viennent alors nourrir cette aspiration.

 

cannes-intodays

 

Chaque jour, nous vous proposons un récapitulatif de ce que nous avons vu, entendu, perçu. Dans le dédale de stands et de salles de conférences, nous partons à la rencontre des gens, nous assistons à des conférences pour en tirer l’essence, nous nous laissons aussi porter par les opportunités et le hasard. Deuxième journée, acte 2 !

 

Contenus à emporter


Les tendances social media 2019 pour le Tourisme

 

L’univers du social media évolue en permanence. Il est essentiel de faire une veille régulière pour comprendre les nouveaux enjeux et adapter ses stratégies territoriales. Facebook, Instagram et consorts sont des canaux de communication, de conversation et de conversion efficaces et performants.

 

En 2019, nous vous avons sélectionné 4 grandes tendances qui viendront nourrir vos ambitions social media.

 

1- Les Stories : un marqueur narratif d’une destination touristique.

 

stories-instagram

 

2 – La collaboration avec les influenceurs : de la désillusion aux contenus créatifs et pertinents.  

 

3 – L’amélioration des tactiques publicitaires : amplifier les messages et toucher ses cibles prioritaires sur les réseaux sociaux.

 

Pour aller plus loin, nous vous invitons à lire cet article sur les Instants Experience de Facebook.

 

4 – L’explosion du C2B : les touristes se rapprochent des marques et dialoguent de plus en plus sur les réseaux sociaux. Le conversationnel prend de plus en plus d’ampleur.

 

Nous vous en parlions dans notre étude Social Media des destinations françaises.

 

Quelles solutions pour les destinations hyper-saturées

 

Les médias ne cessent d’en parler, ne cessent de prendre les exemples de Barcelone ou encore Amsterdam, et d’alimenter une forme de tourismophobie, mais quelle est la réalité ? Lors d’une table ronde, Guillaume Cromer (ID Tourisme), Paul Arseneault (Titulaire de la Chaire de tourisme Transat de l’ESG UQAM) et Marie-Antoinette Maupertuis (Présidente de l’agence du tourisme de la Corse) sont revenus sur ces enjeux et ont apporté des solutions.

 

De nombreuses destinations n’ont pas anticipé le fait que leurs politiques de développement et d’attractivité allaient fonctionner. Elles font alors face à une augmentation rapide des flux sans réellement pouvoir les modifier, les lisser ou encore les absorber.

 

En Corse, 3,2 millions de touristes viennent chaque année sur l’île de beauté dont 2,7 sur les 3 mois d’été. Sans campagne de communication appuyée, le patrimoine naturel d’exception attire les foules. La destination œuvre alors pour une politique de transition dans le but de protéger son bijou. L’idée est de toujours mieux anticiper les flux, d’être en capacité de se ré-adapter continuellement et de mettre en place une stratégie limitant l’impact environnemental.

 

Modifier les paradigmes devient alors un enjeu d’avenir et les trois intervenants ont proposé les 3 solutions suivantes :

 

  • changer de metrics : aller au-delà de simples statistiques de croissance en intégrant par exemple le bien-être des habitants ou le développement durable ;
  • accepter que la révolution touristique a été très rapide, que les flux ont connu une croissance exponentielle. Les solutions aux problèmes ne peuvent être immédiates mais doivent être imaginées sur le long terme.  
  • identifier et co-construire les valeurs que chaque destination souhaite partager : il faut utiliser les nouvelles technologies non pas comme un problème mais comme une opportunité pour réguler les flux de manière optimale tout en gardant à l’esprit que le tourisme, c’est avant tout des rencontres.

 

La start-up du jour : Runnin’ City

 

Runnin’ city est une application mobile qui permet de découvrir plus de 170 villes dans le monde en marchant ou en courant.

 

En passant par des points d’intérêts remarquables, chacun peut se laissez porter par le contenu proposé via le guide audio en 6 langues. Une jolie manière de promouvoir un territoire.

 

L’application a récemment reçu un prix innovation mondial au CES2019.

 

runnin-city

 

 

Retrouvez le récap du jour 1 ici.

Retrouvez le récap du jour 3 ici.

 

 

 

banniere-site-contact